Peut-on travailler avec une névralgie cervico-brachiale
5/5 - (1 vote)

La névralgie cervico-brachiale (NCB) est une affection douloureuse qui affecte le cou, les épaules, les bras et parfois les mains. Elle est causée par la compression d’un nerf dans la région cervicale et peut résulter de plusieurs facteurs, tels que des mauvaises postures, des mouvements répétitifs ou des traumatismes. Peut-on travailler avec une névralgie cervico-brachiale ? Dans les lignes à suivre, trouvez plus de détails sur la question.

Qu’est-ce que la névralgie cervico-brachiale ?

La névralgie cervico-brachiale, également connue sous le nom de « sciatique du cou », est une douleur d’origine neurologique qui se caractérise par plusieurs symptômes distinctifs. Cette condition entraîne une douleur aiguë qui prend naissance dans le cou et se propage le long du bras, de l’épaule et parfois jusqu’à la main.

Les sensations désagréables telles que les fourmillements, les picotements, l’engourdissement ou même la faiblesse musculaire dans le bras peuvent accompagner cette douleur lancinante. Ces symptômes sont souvent exacerbés par certains mouvements du cou. La cause la plus fréquente de cette condition est une hernie discale, où le déplacement d’un disque intervertébral comprime une racine nerveuse. Cependant, d’autres facteurs tels que l’arthrose cervicale, un canal rachidien étroit, une tumeur ou une blessure au cou peuvent par ailleurs être à l’origine de la névralgie cervico-brachiale.

Lire aussi :  Ventre qui tombe après hystérectomie : causes et solutions

Travailler avec une névralgie cervico-brachiale : c’est possible ?

Travailler avec une névralgie cervico-brachiale peut être difficile, car la douleur et l’inconfort peuvent limiter la mobilité et réduire la capacité à effectuer certaines tâches. Cependant, selon la gravité de la condition et le type de travail effectué, il est possible de continuer à travailler tout en gérant les symptômes.

En outre, absolument travailler avec une névralgie cervico-brachiale (NCB) nécessite généralement des ajustements et une gestion appropriée de la douleur pour maintenir une productivité raisonnable et préserver la santé à long terme. À cet effet, il convient de suivre quelques conseils pour gérer cette condition au travail.

Communiquez avec l’employeur

Informez votre employeur de votre condition. Ainsi, une communication ouverte peut permettre de mettre en place des ajustements raisonnables pour faciliter votre travail en tenant compte de vos limitations.

Ergonomie du poste de travail

Assurez-vous que votre poste de travail est ergonomique pour réduire la tension sur votre cou et vos épaules. Utilisez des chaises confortables avec un bon soutien lombaire et des accoudoirs, ajustez la hauteur de vos écrans d’ordinateur pour éviter de pencher la tête en avant, et utilisez un clavier et une souris ergonomiques si nécessaire.

Gestion de la douleur

Suivez les recommandations de votre professionnel de santé pour gérer la douleur, que ce soit par des médicaments, des thérapies physiques, des exercices spécifiques, ou d’autres méthodes. Assurez-vous de prendre régulièrement vos médicaments prescrits pour contrôler la douleur.

Adaptation des tâches

Identifiez les tâches qui exacerbent vos symptômes et recherchez des moyens de les adapter. Cela peut impliquer de déléguer certaines responsabilités, de modifier les méthodes de travail ou d’utiliser des outils spécialisés pour réduire la pression sur vos nerfs.

Lire aussi :  Règles noires : quels sont les causes et traitements ?

Exercices et étirements au travail

Pratiquez des exercices et des étirements réguliers au travail pour soulager la tension dans votre cou, vos épaules et vos bras. En effet, des exercices simples peuvent être réalisés discrètement même dans un environnement de bureau.

Support psychologique

N’oubliez pas l’impact émotionnel que peut avoir la gestion d’une condition médicale chronique comme la NCB. Recherchez un soutien psychologique si nécessaire pour faire face au stress et à l’anxiété associés.

Approche et traitement de la névralgie cervico-brachiale

Pour le traitement de la névralgie cervico-brachiale, afin de mieux vous sentir, vous devez :

  • Suivre une médication : des anti-inflammatoires non stéroïdes (AINS) peuvent être prescrits pour réduire l’inflammation et la douleur ;
  • Faire une physiothérapie : des exercices spécifiques peuvent aider à renforcer les muscles du cou et à améliorer la flexibilité ;
  • Alterner chaleur et froid : l’application alternée de chaleur et de froid peut aider à soulager la douleur et l’inflammation ;
  • Prendre du repos : éviter les activités qui aggravent la douleur, peut permettre aux nerfs de se rétablir ;
  • Faire des injections : dans certains cas, des injections de corticostéroïdes peuvent être administrées pour réduire l’inflammation.

En résumé, bien que la névralgie cervico-brachiale puisse présenter des défis au travail, avec le bon diagnostic, un traitement adapté et quelques ajustements, il est possible de maintenir une activité professionnelle. Il est crucial de travailler en étroite collaboration avec votre médecin pour gérer efficacement votre condition.

 

 

Eric
Eric est un microbiologiste de renom avec une vaste expérience dans l'étude des micro-organismes. Titulaire d'un doctorat en microbiologie, il a dédié sa carrière à la recherche en laboratoire et à l'enseignement universitaire. Il partage son expertise et ses découvertes dans le domaine de la microbiologie, enrichissant nos lecteurs avec des articles scientifiques accessibles et informatifs.

Laisser une réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici