Protéine C réactive élevée et maux de ventre
5/5 - (1 vote)

L’être humain n’est pas un robot. Pour cela, il est normal que le corps humain soit soumis à des fréquences de fatigue. Les causes de cette fatigue peuvent varier selon les tâches personnelles de chaque individu. Cependant, il est anormal, voire critique, que vous ressentiez la fatigue constamment et de manière persistante. Des recherches récentes ont élaboré une possible relation entre la protéine c réactive élevée et la fatigue chronique. Qu’est-ce que la protéine c réactive (PCR ou CRP) ? Quel est le lien entre la PCR et la fatigue ? Nous vous expliquons tout.

CPR ou protéine c réactive : qu’est-ce que c’est ?

La protéine c réactive est un indicateur de réponse inflammatoire du système immunitaire. Dans le jargon scientifique, elle est un type de protéine inflammatoire de phase aiguë. Un taux de protéine c réactive élevé est rapidement enregistré après les six premières heures qui suivent l’inflammation. Cette brusque augmentation de la PCR va au-delà de la valeur de référence. Si l’inflammation persiste, le taux de CPR atteint sa valeur maximale au bout de 48 heures.

À cette allure, on assiste à l’augmentation tardive de l’hémoglobine, l’orosomucoide et du fibrinogène. Ces dernières sont également des protéines relativement liées aux réactions inflammatoires. Dès lors que l’inflammation se calme, la protéine c réactive chute rapidement et revient à sa valeur normale. À cause de sa faculté à augmenter rapidement dans l’organisme, la CPR est perçue comme un marqueur biologique fiable pour diagnostiquer une inflammation. Mais en quoi consiste la réponse inflammatoire du système immunitaire ?

Lire aussi :  Hernie inguinale : quels sont les aliments à éviter ?

En réalité, notre organisme est doté d’un système de défense très sophistiqué. Ce système défensif du corps humain déclenche spontanément une réaction en vue de neutraliser tout agent pathogène qui entre en son sein. On parle de la première réaction immunitaire qualifiée de non spécifique, puisqu’elle vise à éliminer tout corps étranger, peu importe leur nature. Pour la synthèse des anticorps, les macrophages interviennent en produisant des cytokines. L’action de ces dernières dans l’organisme incite le foie à produire la protéine c réactive (PCR).

La fatigue, un symptôme lié à la protéine c réactive élevée

La protéine c réactive élevée peut provoquer une fatigue inhabituelle chez un sujet. Il s’agit dans ce cas d’un signe indiquant la réaction de l’organisme face à un agent étranger en son sein. Réciproquement, la fatigue aiguë peut être le signe d’un taux de CRP élevé. Dans ces conditions, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin afin d’effectuer un bilan sanguin. Le but serait de confirmer le taux élevé de la CRP, dans le but de prendre en charge l’éventuelle infection dont votre organisme est victime. Pour y parvenir, des examens complémentaires sont effectués pour cerner la cause du mal.

De même, le syndrome de fatigue chronique représente un symptôme relatif à la protéine c réactive élevée. Ce type de fatigue est également connu sous l’appellation d’encéphalomyélite myalgique. Dans ce cas particulier, l’individu est constamment soumis à la fatigue pendant plus de six mois. Le comble est qu’il est lié à d’autres symptômes tels que le mal de tête, les douleurs articulaires, la fatigue mentale, etc. Certes, la médecine n’a pas encore certifié que le syndrome de fatigue chronique est uniquement provoqué par la protéine réactive élevée. Néanmoins, il s’agit de l’une des causes déclarées.

Lire aussi :  Saignement rouge vif en début de grossesse témoignage

Par ailleurs, la protéine c réactive élevée peut être marquée par d’autres signes particuliers. Ces derniers vont d’une simple inflammation du corps à une inflammation critique. Il s’agit notamment de :

  • Courbatures ;
  • Monter de fièvre ;
  • Perte d’appétit ;
  • Perte de poids ;
  • Trouble de sommeil, notamment l’insomnie ;
  • Douleurs musculaires ;
  • Forte nausée ;
  • Vertiges ;
  • Accélération du rythme cardiaque ;
  • Evanouissement ;
  • Difficulté à respirer ;
  • Vomissement, etc.

Comment faire baisser le taux de protéine c réactive ?

Pour régulariser le taux de CRP produit dans le corps humain, il est primordial de connaître la cause de cette surproduction. Dès lors que la cause de l’anomalie est déterminée, votre médecin a habileté d’effectuer des examens supplémentaires, afin de découvrir le traitement qui vous convient. Le cas d’une infection aiguë nécessite parfois la prescription d’un anti-inflammatoire. Après un traitement adéquat, la protéine c réactive est régularisée dans le corps. Dans tous les cas, l’objectif est d’apporter une aide au système immunitaire pour éliminer le pathogène.

En somme, il est important de noter que la protéine c réactive élevée dans le corps traduit la réaction de l’organisme face à l’intrusion d’un corps étranger provoquant une inflammation. Cette réaction défensive mise en place par l’organisme humain peut être spécifique à un pathogène ou non. Dans tous les cas, l’activité constante du système immunitaire provoque la faiblesse des cellules qui traduit la fatigue inhabituelle. Ainsi, le taux de protéine c réactive est directement succédé de fatigue qui devient critique selon l’augmentation de la CRP. Toutefois, il existe d’autres symptômes liés au dérèglement de la PCR.

Estelle
Estelle, une experte en beauté et spécialiste de la minceur, allie passion et expertise pour guider ses lecteurs vers une meilleure version d'eux-mêmes. Diplômée en nutrition et bien-être, elle se consacre à aider les autres à atteindre leurs objectifs de perte de poids de manière saine et durable.

Laisser une réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici