regles noires
5/5 - (1 vote)

À l’évidence, le sang du corps est rouge. Toutefois, il peut arriver que le sang de vos règles prenne une teinte noire. Si cela apparaît en petite quantité au début et à la fin de vos menstruations, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. En revanche, si le phénomène se répète et s’accompagne d’autres troubles, cela peut être le signe d’un dysfonctionnement au sein de l’organisme. Quelles sont les causes des règles noires ? Quand faut-il s’inquiéter ? Quels sont les traitements ? Voici des explications dans la suite de cet article.

Quelles sont les causes des règles noires ?

L’une des causes à l’origine de l’apparition des règles noires sont les changements hormonaux. En effet, lorsque vous avez l’habitude de prendre une pilule contraceptive et vous la changez pour adopter une pilule du lendemain, vos règles peuvent devenir sombres. Toutefois, au prochain cycle menstruel, les pertes reprennent leur couleur normale.

Un autre facteur responsable des règles noires sont les infections sexuellement transmissibles. Les IST causées par des bactéries telles que la chlamydia et la gonorrhée sont capables de souiller rapidement le sang menstruel qui devient noir. Le plus souvent, ce type de règle est associé à une odeur malodorante et de douleurs pelviennes. Dans ce cas de figure, il est crucial de consulter un médecin.

Lire aussi :  La douleur insupportable due à la sonde JJ : comprendre et gérer

Les causes des règles noires sont variables. Sur la liste, on peut aussi mettre :

  • Changements émotionnels ;
  • Endométriose ;
  • Grossesse ;
  • Post-partum.

Quand faut-il s’inquiéter ?

En réalité, que les règles soient noires ou sèches, cela n’est pas un critère déterminant pour consulter. On commence par s’inquiéter lorsque le phénomène est accompagné d’autres symptômes.

Règles noires et maux de ventre

Pendant les menstruations, le sang des règles peut être noir, rouge ou marron et gluant ou épais. Il n’y a pas encore péril à la demeure. De même, il peut arriver que les règles s’accompagnent des douleurs légères. Jusque là, il n’y a encore rien de surprenant. Cependant, lorsque les menstrues sont associées à de douleurs intenses au ventre, il y a urgence de recourir à une consultation médicale.

Règles noires abondantes

Lorsque vous constatez les saignements abondants inhabituels pendant ou en dehors de vos règles, il est conseillé de consulter votre gynécologue. Il peut s’agir d’une perturbation des règles suite à un changement de contraception hormonale. Cela peut aussi être un signe annonciateur de la ménopause. Les règles noires abondantes peuvent également survenir en cas de grossesse pour alerter une fausse couche.

Règles noires odorantes

Durant les menstrues, l’odeur des pertes intimes est variable. Cependant, elles ne sont pas censées dégager une odeur désagréable. Lorsque la flore intime sent fort, cela peut être synonyme d’une infection vaginale. Il peut s’agir d’une mycose, d’une vaginose ou d’une MST. Ce phénomène peut survenir pendant comme en dehors du cycle menstruel.

Quels sont les traitements pour les règles noires ?

Comme nous l’avons expliqué ci-haut, lorsque les règles noires sont accompagnées d’autres troubles, il est urgent de consulter une sage-femme ou un médecin qui pourra vous orienter vers un traitement qui convient à votre situation. Pour diagnostiquer le mal dont vous souffrez, le médecin doit réaliser des examens.

Lire aussi :  Peut-on travailler avec une rupture du tendon supra épineux ?

Il peut faire un prélèvement vaginal, réaliser une échographie pelvienne ou faire une IRM pelvienne s’il détecte le signe d’une endométriose. Il peut également réaliser un frottis ou un examen gynécologique pour observer le vagin et le col de l’utérus. En fonction du résultat obtenu, il peut à présent définir un traitement à suivre. En cas d’infection vaginale par exemple, le médecin peut opter pour un traitement par voie orale comme la prise des antibiotiques.

Si les règles noires ne sont pas associées à d’autres symptômes, une consultation médicale n’est pas nécessaire. Il suffit d’adopter des mesures de protection telles que l’utilisation des culottes menstruelles.

Rene
René est un expert passionné dans le domaine de la santé et du bien-être. Doté d'une curiosité insatiable, il se consacre à l'étude approfondie des thématiques liées au bien-être physique et mental. Il aime partager avec ses lecteurs des découvertes enrichissantes, en abordant des sujets variés qui touchent à la santé globale.

Laisser une réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici