discopathie l5 s1 et invalidité
Noter cet article

La discopathie L5-S1 ou lombaire est une maladie pouvant attaquer toute personne, indépendamment de son métier ou de son style de vie. Néanmoins, les personnes exerçant un travail de force sont plus exposées à ce mal. Suite à la perte d’aptitude, le travailleur peut voir son salaire réduire considérablement. Dans le pire des cas, ce dernier peut faire face à une invalidité. Pour aider les travailleurs à faire face à une invalidité provoquée par la discopathie L5-S1, des dispositions juridiques bien déterminées sont mise en place.

La discopathie L5-S1 suivie d’une invalidité : est-ce possible ?

La corrosion du disque intervertébral provoque de fortes douleurs et parfois des restrictions : c’est la discopathie L5-S1. Avant de révéler le lien entre la discopathie lombaire et l’invalidité, il est important de faire connaitre les symptômes de cette maladie. Les symptômes d’une discopathie dégénérative lombaire sont entre autres :

  • Des douleurs lombaires ;
  • La réduction de la mobilité de la colonne vertébrale ;
  • L’engourdissement des jambes.

Cependant, la discopathie L5-S1 ne provoque pas directement une invalidité. En réalité, lorsque la colonne vertébrale devient fragile, le travailleur perd son aptitude à accomplir certaines tâches habituelles. Il devient donc urgent d’ajuster son poste optant pour un poste plus flexible ou en élargissant ses périodes de repos. Si aucun ajustement n’est effectué, le travailleur peut voir les symptômes de la discopathie s’aggraver rapidement. Dans ce cas, il est possible de perdre totalement la mobilité.

Lire aussi :  La douleur sur le côté extérieur du pied nerf sural

En revanche, il est possible que les symptômes d’une discopathie deviennent ingérables bien que le travailleur ait pris des dispositions pour réaménager son poste. A ce niveau, la porte d’une invalidité devient grandement ouverte. Le travailleur peut se voir inapte à exercer tous travaux impliquant des forts mouvements de torsion ou le soulèvement de bagages lourd. Lorsqu’une invalidité liée à la discopathie L5-S1 est déclarée après évaluation médicale, le travailleur bénéficie de diverses aides et protections juridiques.

Invalidité suite à une discopathie L5-S1 : les allocation et pension dédiées

Il existe des dispositifs juridiques mis en place pour permettre aux personnes invalidées suite à une discopathie lombaire de compenser la perte de salaire. Ces droits peuvent également favoriser la reconversion professionnelle en cas de force majeure. Ainsi, nous avons l’Allocation adulte handicapée (AAH). Cette allocation financière est dédiée aux personnes avec un taux d’incapacité d’au moins 80 %. Notez que l’AAH est attribuée en fonctions des ressources personnelles du bénéficiaire.

La Pension d’invalidité

Nous avons ensuite la Pension d’invalidité. Cette dernière intervient pour aider les personnes atteintes d’une discopathie L5-S1. Elle est exclusivement dédiée aux salariés qui sont confrontés à la réduction d’au moins 33,33 % (soit 2/3) de leur capacité à travailler ou à se faire de l’argent. En effet, il existe de jeunes salariés qui sont atteints d’une discopathie L5-S1 grave. Ces derniers se retrouve alors dans l’incapacité de poursuivre leur activité, bien qu’ils n’aient pas encore atteint l’âge de retraite.  La Pension d’invalidité est attribuée à ces personnes particulièrement.

La reconnaissance de la Qualité de travailleur handicapé (RQTH)

La RQTH est attribuée aux salariés ayant subir une restriction de travail suite à un handicap telle que la discopathie L5-S1. Par ailleurs, notez que pour bénéficier de l’un de ces droits, il est nécessaire de constituer un dossier médical et administratif bien argumenté. Toutefois, veuillez vous référer aux Commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) pour mettre toutes les chances de votre côté. Les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) sont également reconnues pour évaluer efficacement vos droits.

Lire aussi :  Taux de potassium élevé : les aliments à éviter

Comment gérer la douleur et le stress liés à la discopathie lombaire ?

La douleur et le stress liés à la discopathie L5-S1 peuvent affecter considérablement la qualité de vie d’une personne. En effet, ces maux affectent votre état physique par l’apparition des crises d’angoisses. Aussi, une invalidité suite à la discopathie affecte l’état psychologique général. Pour gérer la douleur et le stress liés à la discopathie, voici ci-dessous quelques conseils pratiques :

  • Consultez régulièrement un professionnel de santé pour un suivi adapté ;
  • Adopter différentes méthodes de gestion de la douleur (médicaments, thérapies alternatives, etc.) ;
  • Opter pour une assistance psychologique pour gérer les conséquences émotionnelles liées à la discopathie L5-S1 ;
  • Participez à des groupes de soutien, afin de partager des expériences et des conseils avec des personnes dans le même cas.
Eric
Eric est un microbiologiste de renom avec une vaste expérience dans l'étude des micro-organismes. Titulaire d'un doctorat en microbiologie, il a dédié sa carrière à la recherche en laboratoire et à l'enseignement universitaire. Il partage son expertise et ses découvertes dans le domaine de la microbiologie, enrichissant nos lecteurs avec des articles scientifiques accessibles et informatifs.

Laisser une réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici