microblading avis dermatologue
5/5 - (1 vote)

Communément appelé « tatouage des sourcils » et aussi connu sous l’appellation « 6D », le Microblading est une vieille technique Asiatique. Refaire quotidiennement les sourcils représente une lourde tâche,  notamment aux amatrices de maquillage. Mais grâce à cette technique novatrice (le microblading), la solution parfaite est trouvée. Pour savoir si cette tendance peut s’adapter à votre peau ou pas, il est nécessaire de consulter l’avis d’un expert en dermatologie cosmétique. Cet article relate l’avis des dermatologues sur le microblading.

Microblading et microshading : deux techniques liées,  mais différentes

Bien que le microblading et le microshading soient tous des techniques de maquillage semi-permanentes, il existe tout de même une différence. En effet, le microblading consiste à implanter des pigments au niveau de l’arcade sourcilière. Étant donné que l’opération ne pénètre pas profondément le derme de la peau, le résultat obtenu à l’air le plus naturel que possible. En revanche,  le microshading consiste à implantés les pigments plus profondément dans la zone des sourcils. L’aiguille étant profondément enfoncée, on enregistre un effet ombré qui donne l’air fraîchement maquillé aux sourcils.

Qui peut recourir au microblading ? Selon les dermatologues

Selon l’avis des experts en dermatologie cosmétique, la technique du microblading n’implique aucun critère lié au sexe (masculin ou féminin). De là, homme et femme peuvent s’adonner à cette tendance. Néanmoins, d’autres critères spécifiques définissent qui peut recourir au microblading. Ainsi,  la restructuration des sourcils par microblading est particulièrement adaptée aux personnes ayant une peau mixte. En effet,  les peaux mixtes ont plus de facilité à retenir les pigments implantés lors de l’opération. Tel n’est pas le cas pour les peaux sèches. De même,  le microblading est déconseillé aux femmes enceintes,  celles allaitantes, aux diabétiques, ainsi que les personnes allergiques aux pigments.

Lire aussi :  Le café et les varices : quel est le lien ?

Aussi,  cette technique est proscrite aux enfants,  de leur naissance jusqu’à un âge raisonnable. Le but est d’éviter toute complication ultérieure, car ces personnes sont considérées comme des personnes à risque pour cette technique. Quels sont les avantages du microblading ? Les avantages du microblading sont entre autres :

  • La restructuration des sourcils bien tracés tout en ayant l’air naturel;
  • Le gain de temps considérable lors des séances de maquillage;
  • Un regard séduisant grâce à une technique moins douloureuse.

Sur quelle durée se garde le microblading ? Selon les dermatologues

Le microblading est un tatouage temporaire effectué au niveau de l’arcade sourcilière. Le fait qu’il soit qualifié de semi-permanent sous-entendu qu’il s’estompe après une période donnée. Ladite période d’estompement oscille entre 7 et 12 mois. Toutefois,  cette période dépend essentiellement de : le type de peau, la couleur des pigments et surtout des soins accordés aux sourcils après l’opération. Si le microblading s’estompe tôt ou tard, vous avez toujours la possibilité de le renouveler.

Microblading : Avis final des Dermatologues

En somme, certains points clé sont à retenir des avis des experts en dermatologie cosmétique. D’abord, les dermatologues soutiennent tous que la technique de microblading offre de nombreux avantages aux passionnés, qu’ils soient femmes ou hommes. Ces avantages sont essentiellement relatifs au bon design des sourcils. En revanche, cette tendance est liée à certains risques. Il s’agit de certaines réactions allergiques qui peuvent subsister après l’intervention. De plus, des infections peuvent survenus après les implants de pigments. Pour d’autres, une dépigmentation inégale peut s’observer.

Ces désagréments peuvent être provoqués par plusieurs causes. Pour éviter tout cela, les dermatologues déconseillent aux enfants n’ayant pas encore un certain âge de ne pas s’adonner à cette tendance. Il en est de même pour les personnes à risques telles que les femmes enceintes, les femmes allaitantes, les personnes trop âgées ou diabétiques, ainsi que les personnes allergiques aux pigments. De plus, il est conseillé de toujours prendre l’avis de votre esthéticien avant de pratiquer le microblading.

Lire aussi :  J’ai guéri ma dermite séborrhéique

En outre, il est crucial que le passionné du microblading se fasse examiné auprès d’un spécialiste en dermatologie avant de s’adonner à cette technique novatrice. Cela est dû à la diversité des types de peaux, alors que certaine peau ne sont pas compatibles. Pour finir, notez que vous devez choisir un expert pour vous pratiquer le microblading. Après avoir pris connaissance de l’avis des dermatologues sur les microblading, êtes-vous toujours déterminé à aller jusqu’au bout ?

Estelle
Estelle, une experte en beauté et spécialiste de la minceur, allie passion et expertise pour guider ses lecteurs vers une meilleure version d'eux-mêmes. Diplômée en nutrition et bien-être, elle se consacre à aider les autres à atteindre leurs objectifs de perte de poids de manière saine et durable.

Laisser une réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici