masque-ffp2
5/5 - (1 vote)

Pour contrer la propagation du coronavirus, différentes mesures de précautions ont été mises en place. Le port de masque est un geste très recommandé. À cet effet, divers types de masques ont été conçus, dont le masque ffp2 dédié aux personnels soignants qui traitent les patients infectés ou possiblement infectés par la covid-19. Ce masque existe en différents modèles. Dans cet article, nous vous donnons les meilleurs conseils qui vous aident à choisir le meilleur modèle.

Qu’est-ce qu’un masque ffp2 ?

Un masque FFP2 (Filtering Facepiece Particles de niveau 2) est un type de masque respiratoire utilisé principalement pour la protection contre les particules fines, y compris les virus et les bactéries, présentes dans l’air. Conforme aux normes européennes, il est conçu pour filtrer au moins 94% des particules en suspension. Ce masque se distingue par sa capacité à offrir une meilleure étanchéité autour du visage par rapport aux masques chirurgicaux ou en tissu, assurant ainsi une protection accrue pour l’utilisateur.

Comment choisir un masque ffp2 ?

Le choix d’un masque ffp2 passe par la vérification de certains critères. On en distingue principalement trois :

Tenir compte du placement des élastiques

Selon une étude de l’Université de Cornell concernant les modes de transmission et de protection contre la Covid-19, un masque ffp2 bien ajusté est largement plus efficace que le même masque porté avec un peu plus de relâchement. Sur le marché, on distingue deux types de masques ffp2 : le modèle qui fonctionne avec des élastiques derrière les oreilles et ceux dont les élastiques passent derrière la tête.

Lire aussi :  Impression de glaire coincée dans la gorge : un symptôme du COVID-19 ?

Dans leur majorité, les ffp2 disponibles dans les grandes surfaces possèdent des élastiques qui passent derrière les oreilles. Or un masque correctement ajusté doit être bien collé au visage. À force de trop serrer ce type de masque, cela peut devenir douloureux à supporter pour les oreilles. Par contre, les modèles qui fonctionnent avec les élastiques derrière la tête sont faciles à ajuster et semblent plus efficaces.

Faire le choix d’un ffp2 à modeler

Le port des maques ffp2 demande une préparation soignée à l’opposé des masques chirurgicaux dont on peut facilement pincer la barrette du nez avant de les ajuster. Le plus souvent, les ffp2 sont livrés sous deux formes. Il existe des modèles déjà pliés en deux et ceux aplatis, dont la barrette nasale est encore vierge sans aucun contact humain. Quel que soit le cas, il est conseillé de choisir un modèle, dont la barrette peut est maniée pour prendre la forme de votre nez.

En réalité, l’inconfort que procure le port du ffp2 ne provient pas seulement des élastiques. La barrette nasale peut aussi vous mettre à l’aise dans le cas où elle comprime les narines. En la modelant, elle permet au masque de prendre la forme de votre visage et de mieux dégager les voies respiratoires.

Choisir un masque qui s’adapte à votre visage

Si vous souhaitez que votre masque ffp2 vous offre un maximum de protection, il est important d’opter pour un modèle qui convient à votre visage afin que l’ajustement soit facile. Pour savoir si le modèle choisi est le meilleur, il existe certains facteurs auxquels vous devez prêter attention.

Lire aussi :  Pityriasis rosé de Gibert et Covid : quel lien existe-t-il ?

Assurez-vous que l’air inspiré et expiré passe effectivement par le filtre du masque. Si vous avez l’impression que l’air passe entre votre peau et le masque, cela signifie que ce dernier n’est pas correctement ajusté. Vous devez penser alors à repositionner les élastiques et remodeler le nez. Si après les corrections, vous constatez que l’air s’échappe toujours par une issue autre que le filtre, l’idéal est de changer le masque.

Pendant combien de temps porter le masque ffp2 ?

Étant donné qu’ils sont conçus en différents modèles, les masques ffp2 ne possèdent pas la même durée d’utilisation. Pour chaque modèle, le temps d’utilisation est mentionné par le fabricant. Il varie de 3 h minimum à 8 h maximum. À la question de savoir si ce masque est réutilisable, la réponse est non. En effet, au regard de sa fonction qui consiste à filtrer les particules infectieuses et les milieux dans lesquels il est utilisé, ce masque est susceptible d’être infecté. Il ne pourra donc plus être porté pour une deuxième fois.

Aussi, vu sa composition et sa forme, il n’est pas destiné à un lavage dans l’objectif d’être réutilisé. Toutefois, il existe de très rares ffp2 qui présentent une durée d’utilisation très élevée et donc susceptibles d’être réutilisables.

De façon exceptionnelle, il est possible de porter les masques ayant excédé la date limite d’utilisation, mais qui n’ont jamais été touchés. Cependant, avant de les porter, il est essentiel de bien vérifier certains critères tels que l’intégrité des conditionnements, la fermeté des élastiques et la barrette nasale, ainsi que l’apparence du masque. Toutes ces vérifications se font par contrôle visuel.

Lire aussi :  Comment faire un auto test Covid ?

Quelle est la différence entre le masque ffp2 et le masque chirurgical ?

Le masque chirurgical est un simple masque, tandis que le ffp2 est un véritable moyen de protection pour éviter toute contamination à la covid-19 par voie respiratoire. La conception du masque chirurgical ne présente pas une large étanchéité, limitant ainsi sa capacité de protection du porteur.

Au moment où celui-ci bloque 95 à 98 % des particules de 3 micromètres, le masque ffp2 filtre vers l’intérieur et l’extérieur 94 % des particules de 0,6 micromètre. Cela montre que le masque chirurgical est moins étanche que celui ffp2. La différence entre les deux dispositifs se trouve aussi au niveau de la durée d’utilisation. Le ffp2 peut être porté jusqu’à 8 h, tandis que la durée du masque chirurgical ne peut pas dépasser 4 h.

Rene
René est un expert passionné dans le domaine de la santé et du bien-être. Doté d'une curiosité insatiable, il se consacre à l'étude approfondie des thématiques liées au bien-être physique et mental. Il aime partager avec ses lecteurs des découvertes enrichissantes, en abordant des sujets variés qui touchent à la santé globale.

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here