intestins irritables top 10 solutions pour les calmer
5/5 - (1 vote)

Les intestins irritables, aussi appelés syndrome de l’intestin irritable ou colopathie fonctionnelle, sont un trouble digestif qui se manifeste par des douleurs abdominales, les ballonnements, des diarrhées ou des constipations. Il s’agit d’un problème fréquent qui touche environ 10 % de la population, surtout les femmes. Les causes exactes de ce syndrome ne sont pas clairement identifiées, mais il semble qu’il soit lié à une hypersensibilité du système nerveux intestinal, à une perturbation du microbiote intestinal ou à des facteurs psychologiques comme le stress ou l’anxiété. Si vous souffrez d’intestin irritable, vous savez à quel point cela peut être gênant et inconfortable au quotidien. Heureusement, il existe des solutions naturelles pour soulager vos symptômes et améliorer votre qualité de vie. Ci-après, le top 10 des solutions pour calmer vos intestins irritables.

Adoptez une alimentation adaptée

L’alimentation joue un rôle essentiel dans le fonctionnement de vos intestins. Certains aliments peuvent favoriser l’irritation et l’inflammation de la muqueuse intestinale, tandis que d’autres peuvent avoir un effet apaisant et protecteur. Il est donc important de choisir les bons aliments et d’éviter ceux qui peuvent vous causer du tort.

Il est également conseillé de fractionner vos repas en plusieurs petites portions, de manger lentement, de bien mâcher, de respecter vos sensations de faim et de satiété, et d’éviter de manger trop tard le soir.

Lire aussi :  Que manger en cas de stase stercorale ?

Pratiquez une activité physique régulière

L’activité physique est bénéfique pour votre santé en général, mais aussi pour vos intestins. En effet, le mouvement stimule le péristaltisme, c’est-à-dire les contractions qui font avancer les aliments dans le tube digestif. Ainsi, l’activité physique dynamise le transit et prévient la constipation. De plus, l’activité physique libère des endorphines, des hormones qui procurent une sensation de bien-être et réduisent le stress, un facteur aggravant des intestins irritables.

Il est recommandé de pratiquer une activité physique modérée, comme la marche, le vélo ou la natation, au moins 30 minutes par jour, 5 jours par semaine. Évitez les activités trop intenses ou trop longues, qui peuvent provoquer des douleurs abdominales ou des diarrhées. Choisissez une activité qui vous plaît et qui s’adapte à votre niveau et à votre état de santé.

Gérez votre stress pour pallier les intestins irritables

Le stress est l’un des principaux déclencheurs des crises d’intestins irritables. En effet, le stress active le système nerveux sympathique, qui augmente la sécrétion d’adrénaline et de cortisol, des hormones qui préparent le corps à faire face à une situation dangereuse. Ces hormones ont un impact négatif sur le fonctionnement des intestins : elles augmentent la sensibilité à la douleur, ralentissent ou accélère le transit, altèrent la flore intestinale et favorise l’inflammation. Il est donc essentiel de gérer votre stress pour calmer vos intestins irritables.

Utilisez des plantes médicinales pour lutter contre les intestins irritables

Certaines plantes médicinales peuvent vous aider à soulager vos symptômes d’intestins irritables. Elles ont des propriétés antispasmodiques, anti-inflammatoires, carminatives ou laxatives selon les cas. Vous pouvez les consommer sous forme d’infusion, de gélules ou d’huiles essentielles.

Lire aussi :  Peut-on manger McDo quand on est enceinte ?

Cependant, certaines plantes peuvent avoir des effets indésirables ou interagir avec des médicaments. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant d’utiliser des plantes médicinales.

Prenez des compléments alimentaires

Des compléments alimentaires peuvent également vous aider à calmer vos intestins irritables. Ils peuvent apporter des nutriments essentiels au bon fonctionnement du système digestif ou renforcer la flore intestinale.

Buvez suffisamment d’eau et faites de l’exercice régulièrement

L’eau est essentielle pour la bonne hydratation du corps et du système digestif. Il est suggéré de boire au moins 1,5 à 2 litres d’eau par jour.

L’exercice régulier associé à la prise de l’eau aide à améliorer la digestion et à réduire le stress. Il est recommandé de faire au moins 30 minutes d’exercice modéré la plupart des jours de la semaine.

Prenez des médicaments contre les intestins irritables

Dans certains cas, les médicaments peuvent être nécessaires pour soulager les symptômes de SCI. Les médicaments les plus couramment utilisés sont les laxatifs, les antispasmodiques et les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (IRS).

Prenez des probiotiques et reposez-vous suffisamment

Les probiotiques sont des bactéries bénéfiques qui se trouvent dans les aliments fermentés, comme le yaourt, le kéfir et la choucroute. Ils peuvent aider à améliorer la digestion et à réduire l’inflammation.

En outre, le manque de sommeil peut aggraver les symptômes de la SCI. Il est recommandé de dormir 7 à 8 heures par nuit.

Évitez les aliments et les boissons déclencheurs

Les aliments et les boissons déclencheurs peuvent varier d’une personne à une autre. Il est important de tenir un journal alimentaire pour identifier les aliments et les boissons qui aggravent les symptômes.

Lire aussi :  Peut-on manger McDo quand on est enceinte ?

Consultez un médecin

Si vos symptômes sont graves ou persistent, il est important de consulter un médecin. En effet, le médecin pourra vous aider à déterminer la cause de vos symptômes et à mettre en place un plan de traitement.

Qu’est-ce que le syndrome de l’intestin irritable ?

Le syndrome de l’intestin irritable est un trouble fonctionnel du système digestif. Cela signifie qu’il ne s’agit pas d’une maladie au sens classique, mais plutôt d’un ensemble de symptômes qui se manifestent sans cause organique identifiable. Le syndrome de l’intestin irritable affecte le gros intestin et perturbe sa fonction normale. Bien qu’il ne soit pas considéré comme une maladie grave, il peut néanmoins avoir un impact significatif sur la qualité de vie des personnes atteintes.

Les causes exactes du syndrome de l’intestin irritable sont encore mal comprises, mais plusieurs facteurs semblent jouer un rôle. Ces facteurs incluent des anomalies dans la motilité intestinale, une sensibilité accrue de l’intestin, des perturbations dans la flore intestinale, des facteurs génétiques, et des influences psychosociales comme le stress. Le syndrome de l’intestin irritable est également plus fréquent chez les femmes que chez les hommes et tend à se manifester avant l’âge de 50 ans.

Les symptômes du syndrome de l’intestin irritable varient d’une personne à l’autre et peuvent fluctuer avec le temps. Les plus courants sont les douleurs abdominales, les ballonnements, et des changements dans les habitudes intestinales – constipation, diarrhée, ou une alternance entre les deux. Ces symptômes peuvent être déclenchés ou aggravés par certains aliments, le stress, et d’autres facteurs environnementaux.

Diagnostic du syndrome de l’intestin irritable

Le diagnostic du syndrome de l’intestin irritable se base principalement sur les symptômes rapportés par le patient, car il n’existe pas de test spécifique pour cette condition. Les médecins utilisent généralement des critères diagnostiques standardisés, tels que les critères de Rome IV, qui définissent des critères spécifiques de douleur et de troubles du transit intestinal. Des examens complémentaires peuvent être réalisés pour écarter d’autres maladies ayant des symptômes similaires, comme la maladie cœliaque ou la maladie inflammatoire de l’intestin.

Estelle
Estelle, une experte en beauté et spécialiste de la minceur, allie passion et expertise pour guider ses lecteurs vers une meilleure version d'eux-mêmes. Diplômée en nutrition et bien-être, elle se consacre à aider les autres à atteindre leurs objectifs de perte de poids de manière saine et durable.

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here