polyarthrite rhumatoïde et COVID
polyarthrite rhumatoïde et COVID
5/5 - (1 vote)

Le monde n’en a pas encore fini avec la pandémie de covid-19 qui continue toujours de faire des morts, même si cette pandémie a considérablement baissé comparativement aux années 2020 et 2021. Très contagieuse, cette maladie se transmet de différentes manières. Les personnes ayant une santé fragile sont plus vulnérables. La covid-19 se développe plus vite en présence d’autres affections. Qu’en est-il d’une personne souffrant de polyarthrite rhumatoïde ? Comment peut-il prévenir cette maladie ? Voici dans cet article, le lien qui existe entre la polyarthrite rhumatoïde et la covid-19.

Qu’est-ce que la La polyarthrite rhumatoïde ?

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie auto-immune chronique qui provoque une inflammation et une douleur dans les articulations. Les personnes atteintes de PR ont un système immunitaire qui, au lieu de protéger leur corps, attaque par erreur les tissus sains, en particulier les articulations. Cela entraîne des symptômes tels que douleur, gonflement, raideur et, éventuellement, une perte de fonction articulaire. La PR peut également affecter d’autres parties du corps, y compris les yeux, la peau, les poumons et le cœur.

Une personne vivant avec la polyarthrite rhumatoïde est-elle fragile face à la covid ?

L’ensemble de la population est exposé à la covid19. Au regard de la vitesse de transmission du virus de cette maladie, tout le monde est susceptible d’être contaminé. Cependant, certains facteurs peuvent rendre certaines personnes plus exposées que d’autres. Le Haut Conseil de Santé Publique a proposé une liste qui définit les personnes susceptibles de contracter une forme sévère de cette pandémie. Sur la liste, on retrouve des personnes ayant :

  • L’âge supérieur à 65 ans ;
  • Des maladies cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée, historique d’accident vasculaire cérébral, chirurgie cardiaque ;
  • Le diabète : les diabétiques présentant des complications ;
  • Des maladies chroniques des voies respiratoires : des pathologies chroniques respiratoires ;
  • Le cancer ;
  • Les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise par une infection ou un traitement médicamenteux ;
  • L’insuffisance rénale chronique et patient dialysé ;
  • La cirrhose au stade B ou C selon la classification de Child-Pugh ;
  • L’obésité avec un indice de masse corporelle > 40 kg/m2.
Lire aussi :  Peut-on utiliser l'ibuprofène en cas de covid ?

Pour le moment, la polyarthrite rhumatoïde ne fait pas partie des facteurs qui augmentent le risque de contamination de la covid19. Selon le Haut Conseil de Santé Publique, le risque pour que les personnes vivant avec la polyarthrite rhumatoïde développent la forme sévère de covid19 est très modéré. Une affirmation corroborée par de nombreuses données. C’est le cas de la récente étude européenne EURO-COVIMID.

Sur plus de 3 000 patients vivants avec des maladies inflammatoires y compris la polyarthrite rhumatoïde, le rythme de développement et la gravité de la COVID-19 sont identiques à celles de l’ensemble de la population.

En cas d’un test positif à la covid-19, que doit faire un patient vivant avec la polyarthrite rhumatoïde ?

Le meilleur moyen de se protéger contre la covid est de se faire vacciner. Même dans le cas où vous souffrez de polyarthrite rhumatoïde, la vaccination, non seulement vous protège, mais aussi préserve la santé des autres personnes non contaminées avec qui vous serez en contact.

Par ailleurs, la vaccination n’empêche pas de continuer les traitements chroniques contre la polyarthrite rhumatoïde. En cause, il n’existe pas de contre-indication pour les vaccins à base d’ARNm ou d’ADN. Ces derniers ne contiennent ni d’adjuvant ni du matériel vivant. De même, les transporteurs lipidiques qui diffusent l’ARNm sont totalement amorphes. Puisque les vaccins ne sont pas développés avec un virus vivant du SARS-CoV2, il n’est donc pas nécessaire d’arrêter vos traitements conventionnels contre la polyarthrite rhumatoïde. En revanche, pour les traitements au methotrexate, il est recommandé de les suspendre deux semaines après la vaccination afin de ne pas réduire la capacité d’immunisation des vaccins.

Lire aussi :  La durée d'incubation de la COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Après l’injection des vaccins, les données sont très rassurantes chez les patients vivant avec de maladies inflammatoires chroniques. Ceux-ci ont développé une réponse immunologique très forte contre le virus. Les effets indésirables sont ceux observés chez la population en général.

Cependant, la vaccination n’est pas recommandée dans le cas où la polyarthrite rhumatoïde est associée à d’autres affections telles que le diabète, l’hypertension ou l’obésité. Aussi, le traitement Rituximab et la prise de corticoïdes sur une longue durée peuvent rendre le patient plus vulnérable à la forme grave de la covid.

Comment prévenir la covid lorsque vous souffrez de polyarthrite rhumatoïde ?

La vitesse de propagation du virus de la COVID-19 est très rapide. De même, il peut se transmettre de différentes manières :

  • Par les gouttelettes de salive projetées lors d’un éternuement, d’une toux ou au cours d’une discussion ;
  • Par un contact physique : une poignée de main ou une accolade avec une personne porteuse ;
  • Par l’air, dans un espace fermé.

Pour lutter contre la propagation de ce virus, plusieurs mesures préventives ont été mises en place, notamment les gestes barrières :

  • Utilisation du gel hydroalcoolique ou lavage des mains à l’eau et au savon ;
  • Utilisation des mouchoirs à usage unique pour tousser ou éternuer ;
  • Port de masque ou respect d’une distanciation d’au moins un mètre ;
  • Interdiction d’accolade, etc.

L’hydroxychloroquine peut-elle protéger une personne souffrant de polyarthrite rhumatoïde face à la covid-19 ?

La prise d’hydroxychloroquine est un traitement traditionnel contre les maladies auto-immunes. Sa mise sur le marché et son utilisation contre la polyarthrite rhumatoïde sont bien autorisées. Par contre, la preuve de son efficacité contre la covid-19 n’est cliniquement pas approuvée. Son utilisation n’est donc pas recommandée. Mieux, dans le cadre du traitement de polyarthrite rhumatoïde, il est indispensable que ce médicament soit prescrit par un médecin. De même, il est important de respecter minutieusement sa posologie.

Eric
Eric est un microbiologiste de renom avec une vaste expérience dans l'étude des micro-organismes. Titulaire d'un doctorat en microbiologie, il a dédié sa carrière à la recherche en laboratoire et à l'enseignement universitaire. Il partage son expertise et ses découvertes dans le domaine de la microbiologie, enrichissant nos lecteurs avec des articles scientifiques accessibles et informatifs.

Laisser une réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici