COMMUNIQUÉ du collectif Du Coté De La Science – 20 août 2021

Nos propos ne sauraient être détournés


Suite à la tribune parue dans le journal Le Monde le 19 août, co-signée par le Collectif Du Coté de la Science, de nombreux membres ont été sollicités par des journalistes afin de préciser le cadre de cet appel. 

Le cœur de cette tribune est d’alerter sur les risques principaux d’une nouvelle rentrée scolaire insuffisamment préparée : le manque d’aération, l’absence systématique en classe ou dans les protocoles de détecteurs de CO2 et de purificateurs HEPA, le flou des programmes de tests (auto ou salivaires), l’incertitude sur le niveau du protocole qui sera appliqué en septembre. 

La contagiosité inédite du variant delta, la circulation importante du virus, les risques d’hospitalisation, de symptômes post Covid-19 chez les enfants nous préoccupent aussi, car en termes de probabilité, plus le nombre de cas sera élevé, plus les risques seront forts de voir des cas plus graves, et un retentissement sur ces enfants.

Nous nous étonnons donc des montages qui sont fait de nos propos, des introductions qui sont faites pour lancer les sujets, et de la récupération qui est à l’œuvre, en axant nos propos sur la vaccination des enfants et adolescents ; et de la transformation de nos écrits, de façon extrêmement alarmiste. L’exemple le plus notable concerne RMC et son journal du matin, ce jour, et les propos déformés de David Simard, utilisés uniquement en opposition avec ceux de la Société Française de Pédiatrie.

Nous ne saurions cautionner ces propos tronqués, et rappelons qu’il n’existe pas actuellement d’étude scientifique en faveur d’un bénéfice risque significatif de la vaccination des enfants au-dessous de 12 ans.

Nous rappelons enfin notre attachement à la vérité scientifique, à la nuance, au dialogue et à l’anticipation. Nous sollicitons enfin un droit de réponse, en direct, auprès de RMC, à une heure de grande écoute.

Le Collectif