Recherche

L’autre épidémie : panorama des nombreuses séquelles médicales du Covid-19 | Atlantico.fr

Grande fatigue, essoufflement, douleurs, palpitations, troubles de la concentration et de la mémoire, perte de l’odorat et du goût, sont souvent rapportés, y compris chez les patients ayant connu une évolution initiale bénigne de la maladie. “Dès la fin de la première vague épidémique en mai 2020, la persistance de symptômes plusieurs semaines ou mois après les premières manifestations, a été décrite chez plus de 20 % des patients après 5 semaines et plus, et chez plus de 10 % des patients après 3 mois” indique en effet la HAS dans son récent avis, en reprenant une enquête britannique de… Lire la suite »L’autre épidémie : panorama des nombreuses séquelles médicales du Covid-19 | Atlantico.fr

Interview with Virologist Christian Drosten:”I Am Quite Apprehensive about What Might Otherwise Happen in Spring and Summer” – DER SPIEGEL

DER SPIEGEL: Professor Drosten, the pandemic has entered a decisive phase. The beginning of the vaccination campaign has meant light at the end of the tunnel, but now, more contagious virus variants have appeared. How dangerous is the situation in Germany at the moment? Drosten: I am, of course, closely monitoring the situation. Politicians are also acutely aware that we have to be careful. Early on, I admit that I had my doubts as to whether B.1.1.7, the new variant from Britain, was as much more contagious as people were claiming. But now, there is a new study from Oxford,… Lire la suite »Interview with Virologist Christian Drosten:”I Am Quite Apprehensive about What Might Otherwise Happen in Spring and Summer” – DER SPIEGEL

Test salivaire EasyCoV – Quand l’analyse de la HAS est H.S. (hors sujet)

Début Décembre, quasiment en catimini durant un weekend, la Haute autorité de santé rendait un avis mitigé concernant l’utilisation du test EasyCov utilisant la technologie LAMP pour permettre le suivi de la pandémie grâce au prélèvement salivaire. Comment ce fait-il que ce test, qui a été mis au point au moment de la première vague et qui a reçu une première certification par une étude préliminaire en avril qui lui a permis d’être aujourd’hui utilisé dans de nombreux pays d’Europe (Belgique, Suisse) mais également certaines régions françaises (en évaluation) n’a pu recevoir qu’une autorisation limitée d’utilisation en décembre 2020 ? … Lire la suite »Test salivaire EasyCoV – Quand l’analyse de la HAS est H.S. (hors sujet)

Les traitements anti Covid qui existent déjà sont-ils les grands oubliés de la politique sanitaire ? | Atlantico.fr

EN TETE : Image, Surtitre, Titre, Chapeau et Colonne auteur en tablette Colonne de gauche en tablet, sinon full Complémentaires Les traitements anti Covid qui existent déjà sont-ils les grands oubliés de la politique sanitaire ? Date mobile Publié le 19 décembre 2020 Auteur Mobile & Tablet Chapeau desktop Alors que les campagnes de vaccination contre le Covid-19 débutent dans certains pays du monde, les traitements développés pour lutter contre la maladie sont moins présents dans les esprits. Chapeau tablette Alors que les campagnes de vaccination contre le Covid-19 débutent dans certains pays du monde, les traitements développés pour lutter… Lire la suite »Les traitements anti Covid qui existent déjà sont-ils les grands oubliés de la politique sanitaire ? | Atlantico.fr

Discours « cash » et rigueur scientifique : l’épidémiologiste Dominique Costagliola, Grand Prix de l’Inserm 2020 | Le Monde

Discours « cash » et rigueur scientifique : l’épidémiologiste Dominique Costagliola, Grand Prix de l’Inserm 2020 La chercheuse, qui s’est fortement investie dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus, reçoit l’une des plus hautes distinctions scientifiques françaises. Article réservé aux abonnés Dominique Costagliola montre l’évolution, par tranche d’âge, du nombre de cas de Covid-19 de mi-mars à fin avril, lors du premier confinement Francois GUENET/INSERM Au fil des mois, elle est devenue de plus en plus présente dans les médias, recherchée pour ses analyses pertinentes de l’épidémie de coronavirus et son discours « cash ». Qu’elle critique la méthodologie des études de Didier Raoult sur… Lire la suite »Discours « cash » et rigueur scientifique : l’épidémiologiste Dominique Costagliola, Grand Prix de l’Inserm 2020 | Le Monde

If one person with you has COVID-19, how long are you safe? | Fast Company

But as the climate has turned cold and some of us have moved indoors, John Bush, a professor of applied mathematics at the Massachusetts Institute of  Technology, calls such a rule of thumb “dangerous” and “overly simplistic.” Because when you’re inside, microscopic droplets are trapped right alongside you in a confined space, and standing six feet away from someone doesn’t stop the SARS-CoV-2 virus from floating in the air of your living room where you can potentially inhale it. So are any of us safe indoors during the COVID-19 era? Can we go to a grocery store? Can we meet… Lire la suite »If one person with you has COVID-19, how long are you safe? | Fast Company

«Tester toute la population, aucun grand pays n’envisage de le faire» | Libération

La Slovaquie a mené des tests au niveau national. Ici à Bratislava, le 21 octobre.Photo Vladimir Simicek. AFP Journal d’épidémie «Tester toute la population, aucun grand pays n’envisage de le faire» Christian Lehmann est médecin et écrivain. Pour «Libération», il tient la chronique d’une société suspendue à l’évolution du coronavirus. Tester l’ensemble de la population française en même temps, c’est une idée souvent défendue par certains épidémiologistes, comme Catherine Hill : «Il ne suffit pas de confiner pour confiner, il faut confiner pour tester tout le monde, affecter les moyens nécessaires pour une campagne de dépistage de masse et arriver à… Lire la suite »«Tester toute la population, aucun grand pays n’envisage de le faire» | Libération

Pandémie à SARS-CoV-2 : éthique et intégrité oubliées devant la précipitation pour publier – ScienceDirect

Points essentiels Les éditeurs, propriétaires des revues scientifiques avec les sociétés savantes, ont mis en accès libre les articles traitant de la COVID-19 au sein d’un espace dédié. Les revues médicales prestigieuses ont reçu jusqu’à une centaine de manuscrits par jour, pour en publier moins de 2 ou 3 % ; cependant, les règles de relecture par les pairs n’ont pas toujours été suivies. Des revues ont créé de nouvelles rubriques pour alléger les standards de publication, attirer les auteurs, ou augmenter le nombre de citations. Des manipulations des publications ont été observées. Les revues prédatrices, pour certaines créées lors de la pandémie, ont… Lire la suite »Pandémie à SARS-CoV-2 : éthique et intégrité oubliées devant la précipitation pour publier – ScienceDirect